Je te passe les détails, mais un convoi de camions qui est tanné d'être en pandémie se dirige présentement vers la capitale de notre pays.

Premièrement, être las d'être en pandémie est la chose la plus originale du monde. PERSONNE est tanné ces temps-ci, faire une manifestation contre les mesures qu'on nous impose parce qu'au fond tu ne les comprends pas, c'est faire une crise dans le hall de l'aéroport parce que ton avion est en retard. Ça fera pas voler l'avion plus vite. T'as l'air d'un enfant qui gère mal ce qui se passe et qui ressent la douleur d'attendre dans son corps, contrôle-toi. Appelle ta mère.

Ensuite, je me sens sincèrement mal pour la ville d'Ottawa, elle qui est généralement si discrète. On l'entend à peine. J'espère qu'elle tiendra debout, j'ai l'impression d'attendre que le jardin anglais d'une grand-mère se fasse piétiner.

Au moins, comme chacun sait, parfois on suit un avion d'influenceurs dans le ciel, d'autres fois c'est la queue-leu-leu des camions de la "révolution", au moins, ce qui ne change pas, c'est que dans 48h plus personne n'en parlera.