A l'origine, il y a plusieurs siècles de cela, seuls les hommes pratiquaient la Danse des Highlands. Vous avez probablement vu d'anciennes gravures de Highlanders effectuer la danse de l'épée ou The Sword Dance.

Comme chaque épreuve des jeux des Highlands, c'était un moyen pour les Chefs de Clans ou Lairds, de sélectionner les meilleurs guerriers en testant leur agilité, leur force, leur endurance et leur précision. La danse n'était qu'une partie de leur évaluation avec le lancer de poids, de tronc ou encore le tir à la corde, raison pour laquelle, encore aujourd'hui, la danse des Highlands fait partie des Highland Games.

On retrouve les premiers écrits concernant la danse des Highlands au son de la cornemuse en 1265 lors du second mariage du Roi des Ecossais Alexandre III à Jedburgh (dans les Borders).

Mais après la défaite finale des Jacobites en 1746, le Gouvernement de Hanovre a banni tout ce qui représentait la culture des Highlands : jouer de la cornemuse, porter le tartan, parler le Gaelic et évidemment toutes les danses traditionnelles des Highlands, ce qui mit fin aux traditions écossaises et refroidit sérieusement l'esprit patriotique. Leur but était atteint.

Même après que ces lois furent abolies une quarantaine d'années plus tard, les Ecossais n'ont pas repris immédiatement la pratique de leurs traditions.

Il a d'abord fallut que l'écrivain Sir Walter Scott organise d'un tour de force la visite du Roi George IV à Edimbourg en 1822 pour remettre une partie de l'attirail traditionnel au goût du jour. C'est surtout sous le règne de la Reine Victoria que les jeux des Highlands sont redevenus à la mode.

La Reine a voyagé à travers toute l'Ecosse et est tombée amoureuse du pays autant que de sa culture. Elle a donc joué un rôle important dans le retour des traditions écossaises et en particulier de la danse des Highlands qu'elle appréciait par dessus tout.

Si à l'origine, seuls les hommes pratiquaient ces danses, aujourd'hui les compétitions comptent 95% de femmes. Les femmes n'ont commencé à participer aux danses qu'au début du 20è siècle, pendant la Première Guerre Mondiale, afin de continuer à faire vivre la culture et les traditions écossaises pendant que les hommes étaient à la guerre. Depuis, les femmes ont pris le dessus dans cette compétition qui est très importante dans les Highland Games.

Afin de faciliter le travail du jury, le nombre de danses rentrant dans la compétition a été réduit à 4 : The Sword Dance, The Seann Triubhas, The Highland Fling and The Reel of Tulloch.

Ce qui veut dire que malheureusement de nombreuses autres danses ont été perdues, oubliées avec le temps. Mais bien que les particularités traditionnelles de chaque danse aient été précieusement conservées, on leur ajoute aujourd'hui des petites nouveautés qui continuent à les faire évoluer avec les nouvelles générations de danseuses et des danseurs qui reviennent doucement sur le devant de la scène.

Je vous ai mis ici le lien d'une petite vidéo qui présente deux danses à quatre : The Reel o'Tulloch et The Irish Jig.

https://www.youtube.com/watch?v=R6DMrIGIUys

ENJOY ! 😃💃🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿⚔️