Unis pour un an et un jour, le "handfast ...

Unis pour un an et un jour, le "handfasting"

Aug 02, 2021

Il n'y a pas d'équivalent en Français, mais on pourrait traduire le "handfasting" par les mains liées ou l'union des mains.

Il s'agit d'une coutume païenne du folklore local provenant d'Europe de l'Ouest et plus précisément des Highlands en Ecosse, probablement par l'influence de ses ancêtres Vikings. L'origine de ce mot vient du vieux Norrois (ou Norvégien) "handfesta" qui signifiait conclure un contrat ou une promesse formelle en se serrant la main.

C'est une cérémonie unique et magnifique qui renforce l'engagement spirituel d'un couple.

Dans le temps, le handfasting n'était pas un lien légal alors qu'aujourd'hui il peut l'être, tout dépend de qui accomplit la cérémonie. Il peut même être utilisé pour renouveler les voeux de mariage, même s'il a été célébré selon d'autres traditions.

L'Ecosse a toujours accepté le handfasting. L'Angleterre l'a banni en 1753, alors que l'Ecosse a conservé cette tradition jusqu'en 1939. Gretna Green, petit village écossais tout proche de la frontière Sud est très connu pour ses unions sur l'enclume du forgeron, encore aujourd'hui. Pas étonnant que de très nombreux jeunes amoureux s'échappaient d'Angleterre pour s'unir en Ecosse contre l'avis leurs familles ! Le forgeron maîtrisait le feu ce qui était vu à l'époque comme un pouvoir supérieur, émanant plus du Diable que de Dieu mais également révéré.

Traditionnellement, les handfastings avaient lieu dans les villages où il n'y avait personne pour officier solennellement à la célébration du mariage, ou s'il s'agissait d'un couple de paysans sans aucun bien à mettre en commun, une sorte de concubinage. Pour les classes sociales plus élevées, le handfasting avait plus valeur de fiançailles.

Quand on pratiquait un handfasting en attendant de trouver un homme d'église pour l'officialiser, la période de temps allouée pour ce mariage temporaire était traditionnellement de un an et un jour. Pendant cette période, le mariage était soit officialisé soit le couple pouvait se séparer.

En 1950 le handfasting a été à nouveau légalisé en Angleterre, au moment de l'abrogation de la loi sur la sorcellerie.

Le terme handfasting est réapparu dans le vocabulaire courant avec l'acceptation et la résurgence des coutumes païennes et des pratiques magiques.

Ainsi, les rites païens utilisent, encore aujourd'hui, le terme handfasting pour célébrer l'union de deux êtres dans le mariage ou dans la magie (Wicca) pour la vie, devant une Grande Prêtresse ou un Mage/Prêtre.

Toute la beauté du rituel de handfasting provient des accessoires utilisés. Tous ont une profonde signification symbolique en rapport avec l'amour et la spiritualité.

Le prêtre lie les mains du couple ensemble pour symboliser leur union, leur engagement l'un envers l'autre et qu'ainsi que les deux ne font plus qu'un.

Les fiancés choisissent soigneusement la couleur des rubans qui vont être tressés pour créer le lien. Ces couleurs correspondent aux qualités qu'ils souhaitent voir se manifester pendant leur mariage : rouge pour la passion, vert pour la fertilité et les nouveaux départs, noir pour la compréhension du couple de la profondeur de leur engagement.

Les fleurs et les huiles essentielles ajoutent beauté et senteur au rite. Le lierre symbolise le lien dans son aspect "inséparable" et alors que la Prêtresse lie les mains des mariés, elle prononce ces mots "Qu'ils apprennent ce que cela signifie quand les deux ne font plus qu'un, avec les liens d'Amour et le lierre, nous lions leurs mains."

La Prêtresse fait 3 noeuds à la tresse de rubans appelée "cord" : un pour l'amour et la fidélité, un pour une vie longue et heureuse, un pour la santé et la fertilité.

Certaines traditions veulent que le couple reste "lié" jusqu'à ce que leur union soit consommée.

Quelle bonne idée de faire précéder le mariage d'une sorte d'essai pendant un an et un jour, un bon moyen de s'assurer qu'on a fait le bon choix !

Enjoy !

Enjoy this post?

Buy Fred Storyteller a coffee

More from Fred Storyteller